L'équipe

J’ai découvert Ampefy en 2012, à l'occasion d'un week-end au cours duquel je désirais découvrir la région Itasy et Je suis tombé sous le charme. Etant à la retraite et désireux de vivre à Madagascar, j'ai tout naturellement décidé de m’installer ici.
J'ai tout de suite fait la connaissance d'Odile et nous nous sommes trouvés beaucoup de valeurs et d'envies communes. Nous avons alors décidé de créer l'association Tafita-SOLEDAM, pour essayer de donner à une poignée d'enfants démunis le coup de pouce qui leur permettra peut-être de donner un sens au mot "avenir". Rapidement nous avons fait le choix de construire et d’ouvrir une école primaire pour scolariser tous ces enfants dans les meilleures conditions. La rentrée 2016/2017 sera la troisième pour l’Ecole Primaire Associative Tafita qui accueillera cette année 75 élèves.
Nous avons encore beaucoup de projets « dans les cartons » : il nous reste à trouver les ressources humaines et financières pour les mettre en œuvre…
Gilles, Président de l'association

Je m’appelle Alberthin RAKOTOMALALA, je suis marié et j’ai deux enfants. J’habite Sahapetraka à Ampefy. Titulaire d’un diplôme BAC de l’enseignement général, série A2, j’ai principalement travaillé comme animateur dans des centres aérés. Outre les connaissances et compétences acquises en tant qu’animateur, mon expérience m’a enseigné à être très patient !
Mon objectif en tant qu’instituteur est d’intégrer des activités éducatives et artistiques à mon enseignement (mais aussi en activités périscolaires), et d’être constamment à l’écoute des enfants. Je souhaite instaurer avec eux une relation basée sur la confiance et l’affection, cela me semble primordial. C’est grâce à une telle relation que l’épanouissement et l’autonomie des enfants sont possibles.
Alberthin

Mon nom est RASOANANDRASANA Delphine. J’ai 53 ans et je suis mariée. Mon époux s’appelle James Jhoni : il est sculpteur. J’ai deux enfants, une fille âgée de 27 ans et un garçon âgé de 25 ans. Mes loisirs préférés sont écouter de la musique et la lecture. J’habite Tsarahafatra à Ampefy. J’ai 14 ans d’expérience en enseignement primaire, avec des classes multigrades. J’aime bien travailler à l’école Tafita parce que j’aime beaucoup m’occuper des enfants, développer leurs facultés intellectuelles, morales et physiques. Je ne pratique pas le sport, sauf pendant les cours d’EPS ; mais j’ai l’habitude de faire des exercices respiratoires chaque matin et je peux aussi le faire avec mes élèves.
Delphine

Je m’appelle ANDRIANOELIMALALA Andrianiaina. J’ai 30 ans, je suis marié et j’ai deux enfants à charge. Je suis originaire de Tsarahafatra, Ampefy. D’abord j’aimerais transmettre aux enfants des connaissances pour qu’ils puissent affronter la vie quotidienne. J’ai comme objectif de favoriser l’avenir des enfants démunis pour qu’ils puissent réussir dans la vie. Puis, j’ai été « victime » du système pédagogique à Madagascar, où les enseignants donnent des leçons sans se soucier de les expliquer. Je veux rectifier le tir par amour pour ces enfants là, pour qu’ils ne soient plus victimes du système. Je suis prêt à donner le meilleur de moi-même pour y arriver, mais d’un autre côté je veux m’enrichir de plus en plus en apprenant en même temps. En conclusion je suis prêt à faire des efforts pour faire progresser les élèves de l’école Tafita.
Andriniaina



Je suis née dans ce petit village d'Ampefy où j'ai grandi et étudié jusqu'en terminale. Quand j'ai eu mon bac ,je suis partie à l'Université de Tana pour préparer les concours de l'Agriculture. Mais j'ai du revenir à Ampefy, et là j'ai enseigné les élèves du secondaire. J'ai beaucoup aimé cette expérience de l'enseignement car il est important pour moi de donner une chance aux enfants d'avoir un bon métier à l'avenir. Je suis heureuse d'être enseignante à l'école associative Tafita. Grâce à l'association et la réunion de nos forces, je ne doute pas de l'avenir des enfants.
Miora

Je suis originaire d'Antsirabe. Je m'appelle Juliame. Je suis venu à Ampefy en 2011 et j'ai développé une pépinière, parce que j'aime la nature, que celle-ci se dégrade et qu'il est urgent de planter des arbres.
Deux ans plus tard j'ai rencontré les fondateurs de l'association Tafita - SOLEDAM. Cette association aide beaucoup les enfants démunis et j'ai voulu réagir moi aussi, en tant que citoyen Malagasy, pour aider ces enfants à s'en sortir et à faire valoir leur droit à l'instruction. J'ai assumé la fonction de directeur et enseignant par intérim durant l'année scolaire 2015 / 2016 et j'affirme que les enfants sont heureux à l'école Tafita et qu'ils se débrouillent bien pour leurs études. A la fin de l'année scolaire j'ai beaucoup discuté avec le président de l'association pour trouver comment faire pour nous améliorer encore et atteindre les objectifs de Tafita - SOLEDAM. J'ai donc accepté de quitter mon poste d'enseignant pour celui de chargé de mission de l'association. Je suis à présent responsable de la mise en œuvre de toutes les activités périscolaires de Tafita (par exemple la cantine scolaire, les échanges dans le cadre du parrainage, l'accueil et l'organisation des séjours des Volontaires internationaux etc.) Mais aussi je vais être le représentant à Madagascar de l'association Tafita - SOLEDAM, et représenter le président chaque fois que ce sera nécessaire, par exemple pour des démarches administratives ou pour monter et présenter des dossiers de demandes d'aides ou de subventions...Enfin je suis bénévole au sein de l'association malagasy Miahy Ny Ankizy, qui gère maintenant directement l'école et qui est l'employeur des enseignants : je suis Commissaire aux comptes de Miahy Ny Ankizy et chargé aussi du contrôle du budget. Merci.
Juliame

Après un premier voyage à Madagascar en 2012, j'ai choisi d'apporter mon soutien aux enfants malgaches avec Tafita SOLEDAM.
N'ayant pas la possibilité d'être sur place en permanence, j'ai commencé par apporter mon aide "à distance" en créant et en gérant les pages de ce site en français et en anglais, et en assurant le lien de l'association avec la France.
Rapidement, j'ai aussi décidé de parrainer deux enfants, les jumeaux Nandrianina et Nantenaina, pour les soutenir dans leurs efforts de rattrapage scolaire, convaincu que l'instruction est le meilleur outil que nous puissions leur fournir pour faire d'eux des citoyens responsables et libres de penser et d'agir, dans le respect de valeurs universelles telles que la tolérance et la fraternité. Les aider est pour moi une source de fierté et de joie quotidienne.
Enfin, depuis février 2014, je fais partie du CA de l'association où j'occupe la fonction de secrétaire.
Lionel

Bonjour. Je me prénomme Lala. Je suis Conseillère Pédagogique retraitée, dans le primaire.
Depuis la création et l'implantation de l'association Tafita - SOLEDAM dans le village d'Ampefy, je m'y suis engagée en tant que bénévole malgache. J'ai assuré la formation pédagogique pour les cinq enseignants de l’École Primaire Associative Tafita et je continuerai à le faire, en fonction des besoins. J'ai aussi contribué au soutien scolaire pour tous les enfants qui ont besoin d'un accompagnement spécifique. Enfin, j'assure en coopération avec la direction de l'établissement, les contrôles périodiques auprès des enseignants (qualité de l'enseignement dispensé et respect de la méthode pédagogique préconisée par le Ministère de l’Éducation Nationale, tenue des documents obligatoires, tenue et correction des cahiers des élèves etc.) Je suis aussi directement impliquée, en tant que trésorière et membre du bureau, dans l'association Miahy Ny Ankizy qui assure dorénavant la gestion de l'école Tafita, et j'espère que l'organisation mise en place permettra d'aller toujours plus de l'avant, pour le bien-être des enfants que nous accueillons et que nous accompagnons.
Lala

Février 2014, alors que je ne donne plus de sens à ma vie, je découvre l’association TAFITA SOLEDAM à travers un cours du soir de langues étrangères. Grâce à Lionel, puis la rencontre avec Gilles, je m’engage pour un premier séjour de solidarité en août 2014 sans trop savoir ce qui m’attend.
Les enfants rencontrés à AMPEFY ont été tellement extraordinaires que je ne pouvais casser le fil de cette magnifique et très enrichissante première expérience. Je décidais donc de parrainer un enfant. C’est ainsi que je suis devenue la marraine de Clara une petite fille de 10 ans au regard pétillant. Grâce à internet, ce fabuleux outil de communication, les échanges avec Clara ont été constructifs.
Entreprendre un second séjour de solidarité paraissait une évidence, pour retrouver Clara bien sûr, mais aussi ses camarades. En septembre 2015 je m’envole à nouveau pour Mada heureuse de revoir tout ce petit monde et constater, avec une joie immense, combien les enfants s’étaient épanouis au terme d’une année.
Dès mon retour en France et à la demande de Gilles j’intégrais le CA de TAFITA comme trésorière avec la volonté certaine de contribuer à l’épanouissement des enfants, de leur apporter un confort de vie dans le respect des valeurs et traditions malgaches.
Leur bonheur sera le mien.
Edith

Travailleuse sociale et enseignante pendant près de 20 ans, j'ai fréquenté des personnes issues de toutes les couches sociales. J'ai réalisé de nombreuses enquêtes, en partenariat avec le Ministère de la Population, l'UNICEF ou le Ministère de l’Éducation Nationale : Il en résulte que beaucoup d'enfants malgaches ne sont pas scolarisés ou en situation d'abandon scolaire. Depuis, j'ai toujours eu envie de faire "quelque chose" pour ces enfants et ces jeunes déshérités. Quand j'ai rencontré Odile, à Ampefy, j'ai compris que je devais l'aider bénévolement pendant mes vacances, en l'accompagnant dans son action auprès des enfants démunis, par exemple pour réaliser des enquêtes familiales ou suivre des enfants déscolarisés. Consciente que le seul moyen pour les enfants de sortir de la pauvreté c'est l'accès à l'Instruction et à l’Éducation, non seulement pour la transmission des savoirs mais aussi pour les aider à devenir "quelqu'un", j'ai rejoint Tafita - SOLEDAM et je suis aujourd'hui la directrice de l’École Primaire Associative Tafita. Je souhaite contribuer à donner aux déshérités une chance de réussir.
Lucette