L'équipe

 Voilà 5 ans que je suis arrivé à Ampefy et que j’ai décidé de m’y installer. Avec l’aide de mes amis nous avons fondé l’association Tafita – SOLEDAM et ouvert une école primaire pour accueillir les enfants les plus démunis…J’ai d’autres projets que j’aimerais mettre en œuvre ici, pour les enfants, les jeunes que nous accompagnons, pour aider les familles, mais il faut maintenant trouver (tous) les moyens de les réaliser !
Et puis, même si Madagascar est un pays francophone et même si nous avons une longue histoire commune liée à la colonisation, un lien particulier qui perdure aujourd’hui d’une autre manière bien sûr, il n’en reste pas moins que nos cultures, nos habitudes, notre façon de penser, de travailler, notre relation au temps, sont tellement différents ! Alors c’est difficile pour un « vazaha » de travailler ici, c’est compliqué parfois. Il faut sans arrêt chercher au fond de soi l’énergie, la motivation nécessaires, résister à la frustration que « les choses » ne se fassent pas forcément comme on aimerait qu’elles se fassent ou à la vitesse qui nous conviendrait ! Et aussi apprendre à « lâcher prise » : mais ça, j’ai du mal ! Cela dit il y a de vrais moments de plaisir, de grandes satisfaction au contact des élèves, de l’équipe Malgache, des volontaires, des voyageurs qui nous rendent parfois visite…Finalement, je peux le dire, je suis heureux de vivre ici.
Gilles, Président de l'association

 Je m'appelle Albertin Rakotomalala. Maintenant, je suis instituteur de la classe de CM2. Je suis enseignant à l'école associative Tafita depuis le début du mois de septembre 2016 pour éduquer, enseigner et développer les connaissances, la moralité des élèves pour leur apporter tout ce que me permettent les compétences professionnelles.
Je me sacrifie pour avoir des connaissances générales et des qualités professionnelles grâce à ma bonne conduite et ma bonne volonté. Mon but est de former des enfants idéaux qui pourront réussir, d'éviter l'analphabétisation à Madagascar. Les élèves auront un bel avenir et pourront participer à la vie quotidienne. L'école Tafita a des valeurs importantes : aider les enfants pauvres et leurs parents en collaboration avec des volontaires étrangers. C'est pourquoi j'ai choisi cette école. Elle me permet également de multiplier mes expériences et de gagner de l'argent. Donc j'aime l'école et ses élèves. A bientôt.
Alberthin

Je m’appelle Delphine. J’ai 53 ans et je suis mariée. Mon époux s’appelle James Jhoni : il est sculpteur. J’ai deux enfants, une fille âgée de 27 ans et un garçon âgé de 25 ans. Mes loisirs préférés sont écouter de la musique et la lecture. J’habite Tsarahafatra à Ampefy. J’ai 14 ans d’expérience en enseignement primaire, avec des classes multigrades. J’aime bien travailler à l’école Tafita parce que j’aime beaucoup m’occuper des enfants, développer leurs facultés intellectuelles, morales et physiques. Cette année je vais m’occuper des enfants de la grande section préscolaire et aussi de la classe de CM1 à mi-temps partagé avec Juliame. Je ne pratique pas le sport, sauf pendant les cours d’EPS ; mais j’ai l’habitude de faire des exercices respiratoires chaque matin et je peux aussi le faire avec mes élèves.
Delphine

Je suis Monsieur Andriniaina Andrianoelimalala. Je suis employé à l'école Tafita. Je suis un enseignant et éducateur dans cette école. J'en suis le directeur. Je dois faire preuve de bienveillance et de bonne humeur dans mon travail. Je dois être créateur, dynamique et sociable. Je dois être ponctuel s'il y a des choses à faire. Je valorise ce qu'on doit apprendre aux élèves. Je suis prêt à faire tout ce que je peux pour mes élèves. Je le fais par amour pour mon travail. Je dois transmettre ce qui est important et ce dont on a besoin. Je dois aider, encourager les élèves et m'adapter à leurs besoins. Je dois encourager les élèves à s'entraider, à prendre des responsabilités.
Je dois penser à l'avenir des élèves, être pilote pour cette école. J'ai choisi cette école pour faire apprendre, respecter les autres, aider et mettre en valeur les enfants. Je dois être motivé. Le travail d'équipe est important.
Les élèves doivent bénéficier de meilleures connaissances en classe et avoir confiance en eux. Ils ont de la chance de venir dans cette enceinte. Dans cette école, les places sont limitées, les enseignants sont formés. Il y a des volontaires. J'aurais envie de créer un centre artisanal à l'école Tafita.
Andriniaina



Je suis Miora. Je suis l'institutrice de la classe de CP1. C'est ma cinquième année d'enseignement à l'école Tafita. Je suis originaire d'Ampéfy. Comme je n'ai pas pu finir mes études supérieures, j'ai tout de suite eu envie d'entrer dans le domaine de l'enseignement. Tout ceci pour partager mes capacités avec les jeunes élèves. J'aime bien voir mes élèves qui grandissent et progressent. En tant que mère, j'ai l'expérience d'élever mes enfants même si c'est une chose différente : à l'école, il ne suffit pas d'éduquer mais aussi d'instruire les enfants. On a besoin de leur confiance.
Avant d'arriver à l'école Tafita, j'ai déjà enseigné dans une autre école privée. J'ai bénéficié de formations pédagogiques. Mais tout ceci ne suffit pas. Dans l'enseignement, le travail est difficile. Il me faut plus d'expérience. C'est pour cela que j'ai choisi cette école. Elle est différente des autres et on travaille avec des étrangers. Cela me permet d'améliorer ma maîtrise de la langue française. Notre école vient en aide aux enfants démunis. C'est intéressant pour moi car tous les enfants ont droit de s'épanouir, d'avoir une vie meilleure que celle de leurs parents.
J'espère bien qu'un jour, ces enfants progresseront dans tous les domaines et qu'ils seront de jeunes modèles dans leur vie sociale.
J'aimerais bien, un jour, être une enseignante professionnelle, une formatrice pour de nouveaux enseignants.
Miora

Je trouve que l'éducation est importante. Le travail d'enseignant me plaît. Un enseignant transmet des connaissances aux élèves, les éduque et les amène à réfléchir. J'ai l'autorisation d'enseigner et j'ai suivi une formation pédagogique avant de faire ce travail. Je suis ponctuel et persévérant. Mais je n'ai pas assez d'humour avec les élèves…
L'école Tafita est laïque. On ne frappe pas les enfants, on explique le droit des enfants, les valeurs universelles et on laisse les élèves s'exprimer.
Cette école est associative et à vocation humanitaire. Elle a de bons objectifs pour les élèves et aussi pour les enseignants.
J'espère que les connaissances et l'éducation acquises par les élèves seront utiles pour notre société. J'espère que les élèves qui passent dans cette école seront des adultes autonomes. Je souhaite que cette école reste pérenne.
Juliame

Après un premier voyage à Madagascar en 2012, j'ai choisi d'apporter mon soutien aux enfants malgaches avec Tafita SOLEDAM.
N'ayant pas la possibilité d'être sur place en permanence, j'ai commencé par apporter mon aide "à distance" en créant et en gérant les pages de ce site en français et en anglais, et en assurant le lien de l'association avec la France.
Rapidement, j'ai aussi décidé de parrainer deux enfants, les jumeaux Nandrianina et Nantenaina, pour les soutenir dans leurs efforts de rattrapage scolaire, convaincu que l'instruction est le meilleur outil que nous puissions leur fournir pour faire d'eux des citoyens responsables et libres de penser et d'agir, dans le respect de valeurs universelles telles que la tolérance et la fraternité. Les aider est pour moi une source de fierté et de joie quotidienne.
Enfin, depuis février 2014, je fais partie du CA de l'association où j'occupe la fonction de secrétaire.
Lionel

Bonjour. Je me prénomme Lala. Je suis Conseillère Pédagogique retraitée, dans le primaire.
Depuis la création et l'implantation de l'association Tafita - SOLEDAM dans le village d'Ampefy, je m'y suis engagée en tant que bénévole malgache. J'ai assuré la formation pédagogique pour les cinq enseignants de l’École Primaire Associative Tafita et je continuerai à le faire, en fonction des besoins. J'ai aussi contribué au soutien scolaire pour tous les enfants qui ont besoin d'un accompagnement spécifique. Enfin, j'assure en coopération avec la direction de l'établissement, les contrôles périodiques auprès des enseignants (qualité de l'enseignement dispensé et respect de la méthode pédagogique préconisée par le Ministère de l’Éducation Nationale, tenue des documents obligatoires, tenue et correction des cahiers des élèves etc.) Je suis aussi directement impliquée, en tant que trésorière et membre du bureau, dans l'association Miahy Ny Ankizy qui assure dorénavant la gestion de l'école Tafita, et j'espère que l'organisation mise en place permettra d'aller toujours plus de l'avant, pour le bien-être des enfants que nous accueillons et que nous accompagnons.
Lala

Je m’appelle Verotiana Rakotonavalona. Je suis la cantinière de l’école Tafita. C’est moi qui m’occupe du repas des élèves et c’est mon plaisir de faire mon travail parce que je sais bien faire la cuisine et j’aime bien pratiquer ce que je sais faire, à la cantine, je sais bien préparer des bons repas, en qualité et en quantité. Quand les élèves ont bien mangé ils sont contents. Jusqu’à présent mon travail marche bien. L’avenir de cette école c’est la réussite et j’ai choisi cette école parce que j’aime bien aider les enfants démunis. Mon idée c’est de travailler avec l’équipe enseignante pour que cette école devienne la meilleure de toutes les écoles de chez nous.
Vero

Je m’appelle Virginie Isabelle Vololoseheno. Je suis la présidente de l’association Miahy Ny Ankizy (aider les enfants). Je suis une enseignante aussi et je m’occupe du soutien des collégiens.
Je connais cette école depuis son ouverture mais je ne savais pas que c’était une école pour les enfants démunis du village. Moi aussi je suis originaire du village d’Ampefy.
C’est Juliame qui m’a bien expliqué que cette école est pour les enfants démunis et je suis très contente du projet de l’association Tafita – Soledam pour mon village. C’est pour cela que je lutte pour faire progresser l’école associative Tafita. Je lutte de tout mon cœur et de toute mon âme, et vraiment mon plaisir est de travailler avec l’école car nous savons bien travailler en équipe. Mon but pour cette école c’est que ce soit une école modèle, une école propre, une école verte.
Virginie

Personnellement, un enseignant doit être comme un miroir de la vie quotidienne, c'est à dire un bon homme ou une bonne femme.Je m'appelle Rija ; je suis enseignant et éducateur dans l'école Tafita. Je dois avoir beaucoup d'expériences pour que je puisse partager tout ce que je sais. Je dois avoir une bonne relation avec les enfants. Mais parfois le manque de temps et le manque de matériel à utiliser me gênent.
J'espère un développement des connaissances pour les élèves et pour moi-même.
Le but de l'école associative Tafita est que tous les enfants aillent à l'école et d'aider les parents en difficulté dans leur vie. C'est pour cela que j'ai choisi d'enseigner car, actuellement, la vie est très dure. J'ai envie de faire développer cette école pour le village d'Ampéfy. Un(e) enseignant(e) de cette école doit être capable de tout faire et de savoir partager avec les élèves et les parents ce qu'il sait. Il doit aussi avoir un esprit d'équipe en tant qu'associé avec MNA (Miahy Ny Ankyzy), Tafita qui sont les fondateurs de cette école et les Vazaha qui sponsorisent cette école (matériel, formation, conseils, …).
Rija